57 Coq

Plus d'informations sur notre structure en France

Présent en France depuis près de 20 ans, Union Investment dispose d’un portefeuille de 19 actifs de bureaux, centres commerciaux, hôtels et développements logistiques sur l’ensemble du territoire, totalisant plus de 400 000 m2. L’objectif est de développer de manière significative ce portefeuille, estimé actuellement à plus de 3 milliards d’euros.

Quelques chiffres clés sur notre structure française

Données mises à jour le 20 novembre 2021

 

Création

2005 : Union Investment Real Estate France

Collaborateurs 16
Valeur portefeuille 3 milliards d’euros
Actifs immobiliers 19
Hôtels 2
Centres commerciaux 2
Parc logistique 1
Ansprechpartner

Contacter le groupe UIR GmbH

Vous souhaitez obtenir des informations sur l’investissement immobilier, les locations d’espaces de bureaux, vous êtes à la recherche d'informations sur  l’immobilier institutionnel, ou vous êtes journaliste et cherchez à interviewer une personne? Trouvez ici la liste de nos contacts.

The Management Board

Direction & équipe

Découvrez toutes les informations relatives au Board UIR GmbH.

Les succursales du groupe

Les succursales du groupe

Parce que la présence du groupe sur le terrain est capitale, UIR GmbH possède ses propres équipes à Hambourg, Madrid, Vienne, Paris, New York et Singapour.

Les jalons

Les jalons

Depuis plus de cinquante ans, UIR GmbH pose les jalons de son succès. Histoire et grandes étapes de ce voyage dans le temps.

Scope Rating 2017

Récompenses & prix

Les projets du groupe sont régulièrement récompensés par des professionnels de l'immobilier.

  • Récompenses & notations
Responsabilité

Responsabilité

UIR GmbH agit de manière responsable – envers la société et ses collaborateurs.

Informations relatives aux obligations issues du règlement (UE) 2019/2088 du Parlement européen et du Conseil du 27 novembre 2019 sur la publication d'informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers (dit "SFDR")

EU-Offenlegungsverordnung

Un risque en matière de durabilité s’entend d’un évènement ou d’une situation dans le domaine environnemental, social ou de la gouvernance qui, s’il survient, pourrait avoir une incidence négative importante, réelle ou potentielle, sur la valeur d’un investissement.

Les facteurs de durabilité correspondent aux questions environnementales, sociales et de personnel, au respect des droits de l’homme et à la lutte contre la corruption et les actes de corruption.

 

Prise en compte des risques en matière de durabilité dans les processus de prise de décision en matière d'investissement

Le paragraphe suivant explicite le fonctionnement des risques liés à la durabilité des fonds d'investissement qui sont sous la gestion d'Union Investment Real Estate France SAS (LEI numéro : 529900GNCBEP9G9R2T55)

 

 

Dans le cadre des stratégies de gestion qu’elle met en œuvre, Union Investment tient compte, à la fois des risques financiers (incluant, notamment, les risques de marché, de liquidité et de contrepartie), des risques opérationnels, des risques de non-conformité et des risques extra-financiers, dans la mesure où ces derniers sont susceptibles d’avoir un impact sur les autres risques.

En pratique, les processus de prise de décision en matière d’investissement de Union Investment intègrent les risques en matière de durabilité. Ainsi, concomitamment à l’analyse des éléments financiers, ses processus de prise de décision incluent, de façon systématique, l’analyse de critères extra-financiers pertinents (exemple : performance énergétique) afin de privilégier une sélection basée sur des éléments environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).

En effet, les facteurs de durabilité peuvent avoir, sur le long terme, un impact sensible sur le rendement des fonds gérés par Union Investment. Ainsi, à titre d’exemple, un actif immobilier à la qualité extra-financière insuffisante au regard de critères ESG risque de rencontrer plus de difficultés à générer une performance positive sur le long terme provenant de flux locatifs considérés comme pérennes ou d’un potentiel de revalorisation élevé.

Dans ce contexte, les facteurs de durabilité sont analysés au sein d’Union Investment par une équipe interne d’experts en matière de durabilité. Dans le cadre de leurs analyses, ces experts tiennent compte, notamment, des typologies d’actifs immobiliers et des spécificités géographiques des actifs immobiliers ainsi que des évènements conjoncturels et des tendances structurelles en matière de durabilité. L’analyse menée par l’équipe d’experts en matière de durabilité et la fonction de gestion de risques de Union Investment enrichit l’analyse financière traditionnelle et aboutit à des recommandations ou à des avertissements à destination des gérants, émis en amont de toute prise de décision d’investissement. Les résultats des analyses des risques en général et des risques en matière de durabilité en particulier sont dûment documentés.

Postérieurement à la décision d’investissement, les gérants de Union Investment échangent, à fréquence régulière, avec les asset et property managers en vue d’optimiser la performance financière et en matière de durabilité des actifs immobiliers acquis pour le compte des fonds gérés. L’objectif poursuivi par Union Investment est ainsi de valoriser ses portefeuilles de manière active pour saisir les opportunités pertinentes vis-à-vis des stratégies de gestion qu’elle met en œuvre, tout en tenant compte des facteurs de durabilité (Manage to Green).

 

Registre des modifications :

10.03.2021 : Publication initiale

Déclaration de prise en compte des principales incidences négatives en matière de durabilité - Union Investment Real Estate France SAS (LEI numéro : 529900GNCBEP9G9R2T55)

Suite à l’examen des conditions de mise en œuvre de ses obligations d’acteur des marchés financiers relatives à la prise en compte des principales incidences négatives sur les facteurs de durabilité dans ses décisions d’investissement (conformément aux dispositions de l’article 4 du Règlement (UE) 2019/2088 du Parlement européen et du Conseil du 27 novembre 2019 sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers), la société Union Investment Real Estate France a émis la présente déclaration, conformément aux dispositions susvisées.

En tant que société de gestion de portefeuille appartenant à groupe financier mutualiste, Union Investment Real Estate France veille à agir de manière responsable et applique, en permanence, des principes mutualistes du groupe Union Investment. Ces derniers sont mis en œuvre, d’une part, au niveau de l’entreprise, d’autre part, dans le cadre de l’exercice de l’activité principale de gestion de fonds d’investissement. Dans ce contexte, la prise en compte des principales incidences négatives sur les facteurs de durabilité est profondément ancrée dans le processus d’investissement de Union Investment Real Estate France.

1. Les principaux facteurs de durabilité et incidences négatives

Les principaux facteurs de durabilité identifiés par Union Investment Real Estate France sont actuellement les suivants : les facteurs environnementaux, sociaux et de personnel salarié ; les facteurs liés à la gestion raisonnable et la bonne gouvernance de l’entreprise ; les facteurs liés au respect des droits de l’homme et la lutte contre la corruption et les actes de corruption.

Les principales incidences négatives des décisions d’investissement de Union Investment Real Estate France sur les facteurs de durabilité précités découlent principalement du cofinancement de pratiques commerciales contestables ou de domaines d’activité controversés. Par le terme « pratiques commerciales contestables », sont notamment visées, les violations des normes internationales du travail de l’Organisation internationale du Travail (OIT), incluant le travail des enfants et le travail forcé ainsi que les violations graves dans le domaine des droits humains, de la protection environnementale et de la corruption. Les domaines d’activité controversés correspondent, par exemple, à la fabrication d’armes proscrites et controversées (armes NBC, mines terrestres, bombes à sous-munitions) ainsi qu’à l’extraction du charbon et son utilisation pour produire de l’électricité.

En pratique, les incidences négatives susceptibles de découler d’un cofinancement de pratiques commerciales contestables ou de domaines d’activité controversés peuvent être diverses et multiples. A titre d’exemple, les conditions de travail abusives sont clairement contraires au respect de l’égalité des chances, de la dignité humaine, de l’intégrité psychique et physique. De même, les atteintes à la protection environnementale peuvent entraîner la disparition de la biodiversité, la pollution de l’eau, du sol et de l’air ou la destruction de ressources naturelles et compromettre ainsi grandement les moyens de subsistance naturels pour la nature et les êtres humains. L’importance des émissions de gaz à effet de serre, par exemple en raison de l’utilisation du charbon pour produire de l’électricité, s’oppose également clairement aux efforts mondiaux en faveur de la protection de l’environnement.

2. Recensement et hiérarchisation des principales incidences négatives en matière de durabilité

Le processus de recensement des principales incidences négatives en matière de durabilité de Union Investment Real Estate France est évolutif, comme le sont les enjeux extra financiers relatifs.

L’évaluation des incidences négatives des décisions d’investissements de Union Investment Real Estate France sur les facteurs de durabilité précités repose, d’une part, sur les données environnementales, sociales et de gouvernance (dites « ESG ») fournies par des fournisseurs externes et, d’autre part, sur des analyses menées en interne.

L’évaluation et le suivi des principales incidences négatives sont réalisées à travers l’intégration de critères ESG dans le processus d’investissement de Union Investment Real Estate France. Les analyses menées par les experts en matière de durabilité et les gérants de fonds sont dûment documentées. L’étude des sous-jacents permet ainsi de prendre en compte plusieurs critères ESG, tels que les suivants : émissions de gaz à effet de serre, consommation d’eau, implication dans des activités d’extraction ou de stockage de combustibles fossiles.

En pratique, lors de l’évaluation des principales incidences négatives, différents indicateurs sont utilisés et sont pondérés en fonction de leur pertinence vis-à-vis de l’investissement concerné. A titre d’exemples, la prise en compte de la performance énergétique de l’actif ou encore l’exclusion des investissements dans des bâtiments servant à extraire, stocker, transporter ou créer des combustibles fossiles constituent des facteurs fortement pondérés. La performance énergétique des actifs est évaluée à l’aide des sources et de la documentation accessibles aux niveaux national, européen et international. La hiérarchisation des indicateurs utilisés permet de prioriser le traitement des incidences les plus importantes par rapport aux objectifs définis par Union Investment Real Estate France.

Ces évaluations seront amenées à évoluer à l’avenir à l’occasion, notamment, de l’entrée en vigueur des normes techniques réglementaires du Règlement (UE) 2019/2088 précité.

3. Mesures prises pour traiter les incidences négatives en matière de durabilité

En cas d’identification d’incidences négatives importantes, ou susceptible de l’être, sur les facteurs de durabilité dans le cadre des décisions d’investissement de Union Investment Real Estate France, des mesures d’atténuation desdites incidences négatives sont étudiées par une équipe d’experts internes au groupe. Cette dernière conseille Union Investment Real Estate France sur la stratégie à adopter, propose des indicateurs et émet des recommandations à destination des gérants des fonds d’investissement concernés, tout en tenant compte du type d’incidence négative identifié et de sa portée. Par ailleurs, les revues annuelles de Union Investment Real Estate France vont progressivement intégrer le suivi des principales incidences négatives des sous-jacents sélectionnés grâce à l’utilisation d’indicateurs répandus au sein de la Place.

Pour minimiser ou écarter les incidences négatives importantes des décisions d’investissement sur les facteurs de durabilité, Union Investment Real Estate France a d’ores et déjà recours aux mesures suivantes :

Intégration des critères ESG


L’intégration de critères ESG permet de s’assurer que les incidences négatives en matière de durabilité sont pleinement prises en compte dans le cadre du processus d’investissement.

Politique d’exclusion


Union Investment Real Estate France applique une stricte politique d’exclusion concernant les investissements et les partenariats suivants :

les investissements dans des actifs immobiliers dont le locataire ou le vendeur est impliqué dans des pratiques commerciales contestables et/ou est actif dans des domaines d’activité controversés sont exclus ;

les partenaires commerciaux qui, par exemple, fabriquent des armes proscrites et controversées (armes NBC, mines terrestres, bombes à sous-munitions) ou qui dépassent des indicateurs portant sur l’extraction de charbon et son utilisation pour produire de l’électricité sont exclus.

 

Politique de vote et d’engagement


En raison des stratégies d’investissement qu’elle met en œuvre, Union Investment Real Estate France n’applique pas de politique de vote et d’engagement spécifique.

4. Respect de codes et normes internationales

Le groupe Union Investment et Union Investment Real Estate France se conforment strictement aux législations et réglementations en vigueur qui leur sont applicables.

Union Investment Real Estate France, en tant qu’entité appartenant au groupe Union Investment, tient compte de plusieurs normes nationales et internationales dans le cadre de son processus d’investissement, tels que les Principes pour l’Investissement Responsable des Nations Unies (PRI) ou encore le « UN Global Compact » (« UNGC »). UIREF suit également les principes de l’EFAMA Stewardship Code (EFAMA 2018).

Par ailleurs, en décembre 2015, parallèlement au Sommet Mondial pour le Climat qui s’est tenu à Paris, le groupe Union Investment a adopté une stratégie pour le climat intitulée « 2°, c’est faisable » dans laquelle elle s’est engagée à mettre en place et à soutenir activement les objectifs politiques à long terme de diminution des émissions de gaz à effet de serre. Une stratégie climatique distincte dédiée au portefeuille immobilier avec un objectif de neutralité climatique d’ici 2050 a été adoptée début 2018 avec la stratégie Manage to Green.

 

Registre des modifications :

10.03.2021 : publication initiale

30.06.2021 : la société prend en compte des principales incidences négatives de ses décisions d’investissement sur les facteurs de durabilité.

Prise en compte des risques en matière de durabilité dans la politique de rémunération

Union Investment a conscience que la gestion des risques en matière de durabilité est intrinsèquement liée à l’activité d’un gestionnaire d’actifs immobiliers pour qui il est nécessaire de prendre en compte ces enjeux de long terme dans ses stratégies de gestion, notamment au vu de la durée de détention de ses actifs immobiliers en portefeuille.

Dans ce contexte, la politique de rémunération de Union Investment est cohérente avec la prise en compte des risques en matière de durabilité.

Elle promeut une gestion saine et effectif des risques, y compris les risques en matière de durabilité. Elle n’encourage pas une prise de risque par les collaborateurs de la société de gestion, y compris des risques en matière de durabilité, qui serait incompatible avec les profils de risque et les documents constitutifs des fonds sous gestion.

Union Investment mène actuellement une réflexion sur les critères qualitatifs et quantitatifs d’évaluation de la performance de ses collaborateurs concernés, qui pourraient intégrer ses pratiques de rémunération en vue de favoriser l’atténuation des risques de durabilité.

 

Registre des modifications :

10.03.2021 : Publication initiale

To the sustainability portal of Union Investment