GRAI

GRAI - Global Retail Attractiveness Index Q3/2022

Indice d’attractivité du commerce de détail : un ressenti instable sur les marchés européens

•   L’indice international d’attractivité de commerce de détail (GRAI1) chute de
7 points au troisième trimestre 2022
•   Écart entre, d’une part, une confiance érodée de la part des consommateurs, et
d’autre part, des données positives avec un marché du travail solide et des
ventes au détail stables
•   Les marchés polonais, français et italien sont dynamiques
•   L’Allemagne quitte la tête du classement
•   Le Portugal renverse la tendance

19 octobre 2022   I   Auteur Fabian Hellbusch   I   Temps de lecture : 4 minutes

Dans un environnement commercial difficile, les marchés de commerce de détail européens ont été touchés à divers degrés par les conséquences directes et indirectes de l’inflation, provoquée par les pénuries de matières premières et la hausse des coûts de l’énergie et amplifiée par la guerre en Ukraine, qui fait désormais rage depuis plus de six mois.
Les marchés du commerce de détail en Pologne et en Europe du Sud se sont montrés relativement solides pendant la crise ; le Portugal affichant d’ailleurs une croissance positive. Néanmoins, la confiance des consommateurs et l’activité du commerce de détail dans les autres régions européennes sont manifestement affectées, comme en témoigne l’indice GRAI calculé par Union Investment et GfK.
En Allemagne, en Autriche, en Finlande et en Suède, les valeurs chutent de 15 points en moyenne au troisième trimestre 2022 par rapport à l’année précédente (troisième trimestre 2021). L’indice de l’UE-15 a perdu 7 points en un an au troisième trimestre, atteignant son plus bas niveau depuis le premier trimestre 2021, soit 106,4 points (contre 113,4 points
l’année précédente).

Olaf Janßen

« Si le secteur du commerce de détail en Europe réagit de diverses manières à des défis croissants, la confiance des consommateurs s’est globalement effondrée dans les 15 pays concernés par cette étude. Le regain de confiance chez les consommateurs constaté au deuxième trimestre 2022 a totalement disparu. Cette chute de 40 points reflète des incertitudes
majeures au vu de l’inflation prévue l’année prochaine. »

Olaf Janßen, head of Real Estate Research chez Union Investment

Le déclin de l’indice du commerce de détail est compensé par la solidité constante des marchés du travail dans une grande partie de l’Europe ainsi que la stabilité des ventes au détail. Ainsi, une augmentation à deux chiffres a été enregistrée pour ces deux indicateurs au troisième trimestre (plus 12 et 10 points respectivement). L’écart entre, d’une part, une confiance affaiblie, et, d’autre part, les données positives du marché du travail et des ventes dans divers pays, est l’une des conclusions plutôt surprenantes de cette dernière enquête.
Le marché du commerce de détail portugais est particulièrement attractif. Le Portugal était le seul pays de l’indice de l’UE-15 à afficher une croissance au troisième trimestre, renversant ainsi la tendance générale en gagnant 5 points (115 points). Le Portugal, la Pologne (120 points, donnée stable) et la France (111 points, moins 3 points) formaient donc le nouveau trio en tête du classement à la fin du troisième trimestre 2022. L’Allemagne (110 points, moins 16 points) quitte la tête du classement pour la première fois et occupe désormais la cinquième place. La Suède se laisse encore distancer par le Danemark et enregistre les pires pertes par rapport à l’année dernière.

Global Retail Attractiveness Index Europe, 3rd Quarter 2022

Malgré ces importantes baisses, l’indice de l’UE-15 se maintient à 106 points et dépasse donc les indices nord-américain et asiatique à la fin du troisième trimestre. Avec des pertes légèrement plus faibles qu’en Europe (moins 4 points), l’indice du commerce de détail en Asie-Pacifique était une fois de plus inférieur à la moyenne avec 93 points. L’indice
nord-américain a enregistré la chute la plus significative (moins 10 points) par rapport à l’Europe et à l’Asie-Pacifique, pour se maintenir à seulement 95 points. Cette baisse en Amérique du Nord s’explique par un net recul de la confiance à la fois du côté du commerce de détail et chez les consommateurs. En Asie-Pacifique, la baisse des ventes au détail a également contribué à la chute de l’indice. Les pertes les plus importantes dans les deux indices hors Europe ont été enregistrées en Australie (93 points, moins 14 points) et au Canada (95 points, moins 13 points)
à la fin du troisième trimestre.

Global Retail Attractiveness Index World, 3rd Quarter 2022

La méthodologie du GRAI

Le Global Retail Attractiveness Index (GRAI) d’Union Investment évalue l’attractivité des marchés du commerce de détail parmi 20 pays en Europe, en Amérique du Nord et en Asie-Pacifique. Sa performance moyenne est fixée à 100 points. L’indice européen associe les indices de 15 pays, classés en fonction de la densité de leur population : Danemark, Finlande, Allemagne, France, Italie, Espagne, Suède, Royaume-Uni, Autriche, Pays-Bas, Belgique, Irlande, Portugal, Pologne et République tchèque. L’indice nord-américain englobe les États-Unis et le Canada, tandis que l’indice de l’Asie-Pacifique porte sur le Japon, la Corée du Sud et l’Australie.
Réalisé tous les six mois par l’entreprise GfK, spécialiste de l’étude de marché, l’indice international d’attractivité du commerce de détail se compose de deux indicateurs d’opinion et de deux indicateurs basés sur des données. Ces quatre facteurs ont une valeur égale dans l’indice, soit 25 % chacun. L’indice reflète la confiance des consommateurs ainsi que le climat de la filière. Comme facteurs de production quantitatifs, l’indice GRAI tient compte des évolutions du taux de chômage et des performances de la vente au détail (sur 12 mois). Après standardisation et transformation, chaque facteur de production obtient une valeur moyenne de 100 points et une plage de valeurs possibles s’échelonnant de 0 à 200 points. L’indice se base sur les dernières données fournies par GfK, la Commission européenne, l’OCDE, Trading Economics, Eurostat et les instituts nationaux de statistiques. Les modifications mentionnées font référence à la période équivalente l’année précédente (troisième trimestre 2021).

More about GRAI

Fabian Hellbusch

si vous avez des questions sur l'Indice d'Attractivité du Commerce de Détail merci de prendre contact avec :

fabian.hellbusch@union-investment.de